Accueil » La vie du Conseil

Communauté des Communes Autour d’Anduze

26 juin 2010

Projet de territoire, ou l’avenir de la 2C2A,

Dans le cadre d’un travail lancé par le pôle développement local de la Communauté de Communes Autour d’Anduze une présentation aux élus de la 2C2A a été réalisée le 26 Mars 2010 à Lezan .
Les cabinets Fides et CD consultants engagés par la 2C2A pour travailler sur ce dossier ont précisé les points principaux de leur rapport que vous pouvez consulter sur le site de la 2C2A : www.cc-autouranduze.fr

La présentation était articulée autour de 3 hypothèses :

1. Un périmètre futur pour la 2C2A à l’identique de l’actuel.
2. Un périmètre intégrant une « logique de vallées » simulant un rapprochement éventuel
avec la Communauté de Lédignan ainsi que celle de Cévennes Garrigues « Lasalle..Sainte Croix de Caderle…Saint hippo… »
3. Un rapprochement avec la  Communauté du Grand Alés.

Chacune de ces hypothèses était regardée sous différents angles comprenant :

• L’urbanisme
• La cohésion sociale
• Le tourisme
• L’économie
• Les schémas de service
• L’agriculture
• La gouvernance

Avec pour finir un comparatif des ressources (dotations de l’état , fiscalité, compétences…)

Au final et après discussion, les représentants de notre commune , rejoints en cela par de nombreux autres représentants, ont pris position :

• compte tenu de la situation financière de la 2C2A qui est plutôt bonne,
• au regard des incertitudes sur le regroupement des Communautés.
• Du fait que notre bassin de vie n’est pas orienté vers les vallées Cévenoles.
• Du fait que nous n’avons pas retenu précédemment un rapprochement avec le Grand Alés, plus proche en terme de bassin de vie mais diluant l’identité de notre territoire.
• Notant d’ores et déjà un bon nombre d’améliorations à apporter dans le fonctionnement de notre Communauté avant de rechercher des évolutions de périmètre.
• Privilégiant les ententes entre Communautés aux fusions sauf si un nouveau cadre législatif s’imposait à nous.

Nous avons donc demandé une poursuite du travail sur le périmètre actuel, en améliorant notre fonctionnement existant et en n’écartant pas les « ententes » sur des thèmes précis avec d’autres structures si l’intérêt des habitants de la Communauté est avéré.